Le « Zinâ' »: un péché très grave…

image_pdfimage_print

Question: Que dit l’Islam sur l’adultère et la fornication ?

Réponse: L’adultère (avoir des relations sexuelles avec une personne autre que son conjoint en dehors du cadre du mariage) et la fornication (avoir des relations sexuelles hors du cadre du mariage) sont tous deux désignés par le terme arabe « zinâ« . Le « zinâ », sous toutes ses formes est strictement interdit en Islam et est considéré comme un péché capital. Allah dit à ce sujet dans le Qour’aane:

« Ne vous approchez pas de la fornication. C’est une abomination et une voie pleine d’embûches ».

(Verset 32 / Sourate 17)

Ce qui est à noter de ce passage du Qour’aane, c’est qu’Allah n’y interdit pas seulement la fornication. Il interdit même de s’en approcher.

Il y a de multiples raisons qui sont à l’origine de l’interdiction de cet acte, mais les deux principales raisons sont les suivantes:

  • Tout d’abord, le « zinâ » fait disparaître la pudeur -notion morale essentielle pour toute société- et porte gravement atteinte à la dignité humaine –« al ghayrah »: Quel être humain digne apprécierait en effet que quelqu’un fasse le zinâ avec sa propre mère, son père, sa soeur, son frère, sa fille ou son fils ?…
  • Ensuite, la fornication et l’adultère mettent tout deux en danger la sauvegarde de la pureté des relations filiales.

Pour se faire une idée de la gravité de ce péché en Islam, il suffit de se référer aux Ahâdîth suivants du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) :

  • « Celui qui fornique n’est pas croyant au moment où il commet le zinâ… » 
(Sahîh Boukhâri et Mouslim)
  • « Lorsque le serviteur commet le zinâ, la foi sort de lui et se transforme en une sorte de nuage qui couvre sa tête… »
(Sounan Abî Dâoûd – Authentifié par Al Albâni)
  • Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) raconte un de ses rêves (les rêves des prophètes sont véridiques) en ces termes:

Je partis en compagnie de Djibraïl (alayhis salâm) et de Mikhâïl (alayhis salâm), et nous arrivâmes à une place semblable à un four dont l’orifice était étroit tandis que le fond était vaste, d’où nous entendîmes un bruit confus. Nous regardâmes et nous vîmes des hommes et des femmes nus qui criaient et hurlaient lorsque la chaleur (des flammes)d’en dessous parvenait jusqu’à eux, et ce, en raison de sa (terrible) intensité. 

Je demandai à Djibraïl (alayhis salâm):

« Ô Djibrâïl ! Qui sont ces gens là ? »

 Il répondit:

« Ils sont ceux ont commis le zinâ. Et ils recevront ce châtiment jusqu’au Jour Final. »

(Boukhâri)

  • Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a aussi dit en ce sens:

« Les sept cieux et les sept terres ainsi que les montagnes maudissent la personne âgée qui commet le zinâ. (En Enfer,) une puanteur tellement forte se dégagera des parties privées de ce genre de personnes qu’elle fera souffrir les gens qui s’y trouvent. »

(Mousnad Bazzâr – Hadith dhaïf) 

Qu’Allah nous préserve tous de ces péchés et des ces châtiments.

Âmine.

(Sources: « Al Kabâïr », « As Silsilat oud Dhaïfah wal Mawdhou’ah » et « Tafsîr Mazhari »)

Wa Allâhou A’lam !

Et Dieu est Plus Savant !