La viande des Gens du Livre.

image_pdfimage_print

Question: Est-ce que la viande des gens du livres (chrétiens et juifs) est permise à manger, en sachant que, d’après mes connaissances limitées, ils ne sont pas les vrais gens des livres comme ceux mentionnés par Allah (certains de leurs dogmes, comme celui de la Trinité par exemple, sont en contradiction avec l’Unicité d’Allah)?

Réponse: Il y a Idjma’ (consensus d’opinion) de la Oummah sur le fait qu’il est autorisé aux musulmans de consommer de la viande égorgée par les  » Gens du Livre « .

Cette autorisation est citée de façon explicite dans le Qour’aane (Sourate 5 / Verset 5) :

« Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. (Vous sont permises) les femmes vertueuses d’entre les croyantes, et les femmes vertueuses d’entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d’amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l’au-delà, du nombre des perdants « .

Pour ce qui est maintenant de savoir si les chrétiens et les juifs de nous jours peuvent encore être considérés comme des  » Gens du Livre « , en sachant que certaines de leurs croyances sont en totale incompatibilité avec l’Unicité de Dieu, les savants nous apprennent qu’une étude superficielle du Qour’aane suffit pour arriver à la conclusion que l’appellation de « Gens du Livre » peut être accordée à n’importe quel juif ou chrétien, à partir du moment où il croit en Dieu, en un Livre Sacré et prétend suivre ce Livre, même si en réalité il se trouve dans le plus grand égarement. En effet, les croyances des  » Gens du Livre  » qui sont en contradiction avec l’Unicité de Dieu (comme le dogme de la Trinité…) ne sont pas récentes, de même que les modifications effectuées dans les Livres Révélés. Le Qour’aane, lors de sa Révélation, rappelait justement cela :

 » Certes sont mécréants ceux qui disent : « Allah, c’est le Messie, fils de Marie !  » – Dis : « Qui donc détient quelque chose d’Allah (pour L’empêcher), s’Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ? … A Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux ». Il crée ce qu’Il veut. Et Allah est Omnipotent.  » (Verset 17 / Sourate 5)

« … ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d’un petit nombre d’entre eux. Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Allah aime, certes, les bienfaisants.  » (Verset 13 / Sourate 5)

 » Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d’Allah pour en tirer un vil profit ! – Malheur à eux, donc , à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent !  » (Verset 79 / Sourate 2)

Et dépit de tout ceci, c’est le Qour’aane lui même qui les a donné ce qualificatif de  » Gens du Livre  » et a rendu licite la viande qu’ils égorgent. Ce qui montre bien que tant que ces gens n’abandonnent pas complètement leur religion pour devenir des athées , ils sont encore considérés comme des « Ahloul Kitâb « .

Cependant, la viande des  » Ahloul Kitâb  » n’est licite au musulman que sous certaines conditions:

  • 1- Celui qui égorge l’animal doit avoir la foi en Dieu, en un Livre Révélé, en la Prophétie etc… Celui qui se dit chrétien ou juif, mais ne croit ni en Dieu, ni en un Livre Sacré, ni ne croit réellement en la religion qu’il prétend suivre, est en réalité un athée, et l’animal qu’il égorge ne sera donc pas permis au musulman. Il est à noter que c’est le cas de beaucoup de personnes actuellement, qui ne sont plus chrétiens ou juifs que de nom, et qui au fond ne croient plus en rien, et se moquent totalement de toute appartenance religieuse.
  • 2- L’animal égorgé doit être licite pour nous à l’origine. (Ex : poulet, bœuf etc… La consommation du porc ne sera ainsi en aucun cas permise).
  • 3- Selon les écoles mâlékites, châféites et selon une opinion de l’école hambalite, si l’animal a été égorgé dans un but religieux, on ne pourra pas non plus le consommer.
  • 4- Il faut absolument que l’animal ait été égorgé au nom de Dieu. Si le nom d’un autre que Dieu ou aucun nom n’a été pris, dans ce cas, il ne sera pas permis de consommer cet animal, qui sera considéré comme un cadavre.
  • 5- Il est aussi nécessaire que l’animal ait été égorgé en suivant les règles dictées par Dieu; c’est à dire que pour être considéré licite, il faudra qu’au moins trois veines aient été coupées lors de l’égorgement. (Le respect de ces deux dernières conditions est nécessaire selon l’avis de Moufti Taqi Ousmâni)

Si un animal a été égorgé et que toutes ces conditions ont été respectées, il sera permis au musulman de le consommer.

Wa Allâhou A’lam !

Et Dieu est Plus Savant !

Mouhammad Patel