Echanges avec un évangéliste – 1ère Partie.

image_pdfimage_print

Réaction de Binjilc, parvenue le 19 Juillet 1998

Sujet: Jésus prince de paix.

L’Islam ne me fait pas peur… la preuve en est la liberté que j’ai pris pour répondre aux musulmans sur différents thèmes. Je suis missionnaire parmi les musulmans et j’aime la nation arabe. Mais comme partout il y a excès au niveau de l’interprétation des écritures faut-il condamner tout le monde ? non ! mais pour répondre encore plus simplement disons que seul Jésus est la réponse a tous les problème la preuve c’est qu’il viendra régner sur terre . Jésus est le plus grand tous sont mort lui est vivant il est au ciel le Coran nomme sayyidina Issa comme étant le messie l’oint l’Elue le Roi donc fort logiquement plus grand que Mohammad. Jésus pas besoin de quelqu’un d’autre pour lui succéder car il est vivant, toujours vivant c’est pour cela qu’il a instaurer la paix dans mon cœur que jésus vous ouvre les yeux de votre cœur.

Réponse:

(Note préliminaire: Certains lecteurs constateront une certaine rudesse dans les propos qui vont suivre. Mon habitude n’est pas d’adopter un ton agressif. Si certains de mes propos sont quelque peu provocateurs, il ne le sont que pour le besoin du débat qui a été ouvert, afin que celui-ci soit clair et sans équivoque. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit là d’un débat portant sur la foi, il est donc tout à fait normal que je sois obligé de porter un jugement critique sur les arguments de mon vis-à-vis. Je présente mes excuses à tous nos amis chrétiens qui pourraient être blessés par mes propos. Soyez en sûrs, telle n’a pas été mon intention.)

Bonjour,

Je suis extrêmement désolé de ne pouvoir engager de débat très approfondi avec vous, et ce, principalement par manque de temps. Je me contenterai d’apporter quelques petits éclaircissements sur les points que vous avez évoqués. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur la nécessité de faire la part des choses, et de ne pas généraliser. Mais le problème qui se pose est que les chrétiens dans leur ensemble croient en la Trinité et qu’ils considèrent que Jésus (paix soit sur lui) possédait une certaine nature divine (soit en tant qu’incarnation de Dieu, soit en tant que Fils engendré de Dieu) … Il ne s’agit pas là d’une interprétation excessive des textes de la part de certains chrétiens… Soyez-en sûr, aucun musulman ne pourra jamais admettre tout ceci, quelque soit la forme dans laquelle vous le leur présenterez (mais peut être est-ce là la raison pour laquelle vous n’avez pas du tout évoqué ceci explicitement dans votre message…??)

  • Par ailleurs, nous tous musulmans avons la foi en l’existence d’une vie après la mort (tout comme vous, je pense.) C’est pour cette raison, notre véritable problème ne concerne pas la vie présente, mais bien celle qui va suivre… Ce qui m’amène à déduire que le règne de Jésus (paix soit sur lui) (précisons que selon la foi musulmane, sa présence sur terre aura lieu avant le Jour Final, le « Qiyâmah ») ne peut en aucune façon résoudre nos problèmes actuels, si nous ne sommes plus présents quand il (paix soit sur lui) reviendra. Même ceux qui auront la chance de le côtoyer quand il (paix soit sur lui) reviendra seront quand même confrontés aux problèmes de leur vie quotidienne, avec les perpétuels tiraillements entre l’impulsion du bien et du mal. Jésus (paix soit sur lui) les accompagnera, certes, et les assistera face aux multiples troubles qui surgiront à la fin des temps, mais ils resteront quand même seuls responsables de leurs actes, qu’ils auront à répondre devant Dieu, le Jour Final.
  • Je voudrai bien savoir sur quelles bases fondez-vous votre opinion que la longévité d’une personne fait d’elle « le plus grand » (pour employer vos propres termes). Si je prolonge ce raisonnement, alors, Satan, qui a reçu de la part de Dieu une vie qui durera jusqu’au Jour Final, devient l’être « le plus grand » au monde ! (et même de toute l’histoire de l’humanité…).
  • Le Qour’aane qualifie effectivement Jésus de « Al Massîh », qui signifie littéralement « l’oint », celui qui a été consacré par l’onction. C’est là un titre qui lui a été attribué, tout comme il en a été attribué d’autres à divers Messagers. Ibrâhim (Abraham) (paix soit sur lui) est ainsi connu sous l’appellation de « Khaliloullah » (l’ami de Dieu), Moussa (Moïse) (paix soit sur lui) est connu comme le « Kalîm-oul-llah » (Celui qui a conversé avec Dieu)… Ces titres ne représentent nullement une quelconque supériorité des uns par rapport aux autres. Surtout que le titre « Machia » en hébreu (qui a donné Messie en français) n’était pas à l’origine réservé à Jésus (paix soit sur lui); tous les rois d’Israël ou les grands prêtres qui recevaient l’onction d’huile comme signe de leur nouvelle fonction devenaient des « Machia » (Messie) , et portaient tous le titre d’ « oint ». Vous voulez une preuve de la Bible ? La voilà…:« 

Ce sont les deux hommes désignés pour l’huile, ceux qui se tiennent devant le Maitre de toute la terre. » (Zacharie 4- 14)

Selon les annotateurs de la Bible, le terme « les deux hommes désignés pour l’huile » (c’est à dire pour l’onction) semble se rapporter au grand prêtre Josué et au gouverneur Zorobabel. Par ailleurs, le mot « Machia » a été employé dans la Bible pour de nombreuses personnes et des choses diverses. Il est étrange de noter cependant que la plupart du temps, il a été traduit par « Messie » (ou Christ, qui vient du grec Christos) uniquement lorsqu’il est employé pour Jésus. Lisez par exemple le passage suivant: « 

Ainsi parle l’éternel à son oint, à Cyrus… » (Esaïe 45/1) .

(Il est à noter cependant que la traduction œcuménique de ce passage est « meilleure », pour ce qui est de notre argument bien sûr… Jugez-en par vous-mêmes: « Ainsi parle le Seigneur à son messie: A Cyrus… » Cela signifie-t-il que Cyrus est supérieur à tous les hommes et messagers ??..)

  • Enfin, que Jésus (paix soit sur lui) soit vivant ne change rien au fait qu’il n’est plus présent parmi nous sur terre (il se trouve dans les cieux), tout comme Mohammad (sallallahou alayhi wa sallam). C’est justement la disparition de Mohammad (sallallahou alayhi wa sallam) et son départ de ce monde qui a nécessité la désignation d’un « Khalifah » pour gérer les affaires de la communauté musulmane.
  • En ce qui me concerne, c’est Dieu, et lui Seul, qui suffit à apaiser et rendre mon cœur serein, car comme le rappelle le Qour’aane, « Nous (Dieu emploie souvent la première personne du pluriel lorsqu’Il parle de Lui. C’est là uniquement une marque de Sa grandeur et de Sa puissance. ) avons effectivement crée l’homme et Nous savons ce que son âme le suggère et Nous somme plus près de lui que sa veine jugulaire. » Quelqu’un d’autre peut-il être plus proche de nous que ne l’est Dieu ? Par ailleurs, Dieu dit dans le Qour’aane: « …et Il guide vers Lui celui qui se repent, ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. N’est-ce point par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs? »

Que Dieu éclaire nos esprits et nos cœurs et nous guide tous vers Sa Lumière.

P.S: Je vous conseille la lecture de cet ouvrage en ligne:

« Islam et Christianisme: Logique de rapprochement. »