Doit-on prêcher l’Islam aux non-musulmans ?

image_pdfimage_print

Question: Je sais qu’il est de l’obligation du musulman de recommander le bien et de condamner le blâmable. Ce que je voudrais savoir, c’est si cela doit aussi s’appliquer envers ceux qui ne sont pas musulmans. Dois-je leur prêcher la religion comme le font d’autres communautés ? (D’ailleurs, certains prêchent avec tant d’insistance que seules les âmes perdues et trop seules sont prêts à les écouter, les autres ne deviennent que plus réticentes.)

Réponse: Il est exact que c’est la responsabilité des musulmans de porter le message de l’Islam et de faire parvenir cette Lumière de la part d’Allah à tous les peuples du monde, à l’instar de ce que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) et ses Compagnons (radhia Allâhou anhoum) avaient fait. Cependant, comme l’évoquiez vous même de façon implicite, cela ne doit pas se faire n’importe comment… Sinon, l’effet contraire risque de se produire: Au lieu d’attirer les gens vers l’Islam, on risque de les repousser.

C’est la raison pour laquelle, donc, il faut que la « Da’wah » (invitation vers l’Islam) soit faite avec beaucoup de sagesse, respectant en cela l’injonction coranique:

« Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. » (Sourate 16 / Verset 125)

Dans le contexte occidental, le prosélytisme actif étant plus ou moins vu d’un mauvais œil (il suffit pour en être convaincu de voir la réaction des gens envers ceux qui font du porte à porte pour parler de la spiritualité…), c’est pourquoi il convient de trouver d’autres moyens plus adaptés et acceptés actuellement.

A l’attention du grand public, l’invitation vers l’Islam peut se faire par l’organisation de conférences à l’attention des non musulmans, mais aussi par la mise en place d’émissions radiophoniques ou autres avec pour objectif de présenter le véritable message de l’Islam. L’utilisation du « web« , de la presse écrite et autres publications dans cette perspective peuvent se révéler également très efficaces. Mais cette forme de « Da’wah » incombe cependant à un groupe restreint de musulmans, qui doivent au préalable être parfaitement formés (au niveau de la science religieuse notamment) pour s’acquitter correctement de cette responsabilité. Sinon, le risque est grand de voir n’importe qui dire n’importe quoi au nom de l’Islam…

Au niveau individuel, c’est à chaque musulman d’essayer de trouver les conditions idéales pour parler de l’Islam aux non musulmans de son entourage: Cela peut se faire par exemple par des petites allusions bien placées sur tel ou tel aspect de l’Islam, au bureau, avec les collègues de travail…

Cependant, la meilleure des « Da’wah » est également celle qui est à la portée de tout un chacun: C’est celle qui consiste à vivre sa vie de tous les jours en accord avec les préceptes de l’Islam. En effet, celui qui adopte les qualités réelles du musulman qui, en sus (bien sûr) d’une foi profonde en Allah, exprimée par une soumission et une dévotion totale envers Lui, d’un équilibre entre l’aspect matériel et spirituel, incluent également l’honnêteté, la bonté, le respect d’autrui, la justice, la sincérité dans les propos et les actes, l’humilité, la magnanimité etc… ne peut laisser indifférent les gens qui l’entourent. Les Traditions montrent justement qu’aux premiers temps de l’Islam, des gens se convertissaient à l’Islam uniquement en constatant l’intensité de la foi et en voyant le comportement des musulmans. Ce qui n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle, actuellement, la priorité consiste pour nous à redevenir des musulmans dignes de ce nom, et Incha Allah, à ce moment nous deviendront chacun une « Da’wah » vivante et ambulante pour l’ensemble des peuples du monde.

Wa Allâhou A’lam !

Et Dieu est Plus Savant !